Médecine du sommeil

Médecine du sommeil

SommeilSyndrome d’Apnées du Sommeil est probable si score > 3 (oui)

  • Fatigue, épuisement ou somnolence ?
  • HTA avec ou sans traitement ?
  • Obésité avec IMC > 35 ?
  • Age > 50 ans ?
  • Homme ?
  • Ronflements forts ?
  • Arrêts respiratoires ou sensations d’étouffement ou de suffocations observées pendant le sommeil par autrui ?
  • Tour de cou important (F >41 cm, H>43 cm) ?

Un certain nombre d’examens peuvent être nécessaires

  • Polysomnographie avec EEG
  • Titration CPAP, BiPAP
  • Capnographie
  • Oxymétrie
  • MAPA-24h

Quels sont les symptômes qui justifient une consultation de "sommeil" ?

  • Fatigue et manque d’énergie non expliqués
  • Sommeil non-réparateur, non-reposant
  • Ronflements fréquents et bruyants
  • Respiration irrégulière pendant le sommeil
  • Sensations de suffocation pendant le sommeil
  • Envies d’uriner la nuit sans raison apparente
  • "Coups de barre" dans la journée
  • Somnolence au volant et accident
  • Chutes chez les seniors
  • Troubles de la mémoire
  • Difficultés d’attention et de concentration
  • Lassitude et tristesse sans raison apparente
  • Irritabilité et fragilité émotionnelle
  • Désintérêt sexuel..

Les symptômes énumérés ne sont pas spécifiques d'une pathologie du sommeil. Ils peuvent être la conséquence de divers troubles. Les prises en charges sont différentes d’une situation à l’autre.
Une médecine personnalisée, centrée sur le patient avec ses particularités et ses attentes est privilégié dans le Centre de Médecine du Sommeil LEA.

Quelles sont les circonstances médicales qui justifient une polysomnographie ?

Troubles vasculaires et métaboliques

  • AVC et accidents ischémiques transitoires
  • HTA "essentielle", HTA nocturne
  • Syndrome métabolique, obésité
  • Diabète de type 2

Troubles neuro-cognitifs

  • Rêves agités
  • Troubles de la mémoire
  • Somnolence au volant, accidents
  • Chutes chez les séniors
  • Insomnies chroniques
  • Hypersomnies

Anesthésie et chirurgie

  • Bilan pré-anesthésie
  • Chirurgie de l’obésité

Troubles oculaires

  • Glaucome chronique
  • NOIAA non artéritique
  • Œdème maculaire diabétique

Onen SH, Onen F. Chronic Medical Conditions and Sleep. Sleep Med Clin. 2018;13(1):71-79.

Syndrome d’Apnées du Sommeil (SAS)
Polysomnographie (PSG)
Polygraphie (PG)

Diagnostic

  • La PSG est l’examen de référence pour le diagnostic d’un SAS, en présence de signes d’appel.
  • La PG respiratoire peut être proposée en présence d’une probabilité prétest de SAS modérée à sévère et en l’absence de comorbidités sévères ou d’autres troubles du sommeil associés. Lorsqu’une PG respiratoire réalisée en première intention est négative alors qu’il y a une forte présomption clinique de SAS, une PSG reste nécessaire pour confirmer ou infirmer le diagnostic.

Traitement

  • Le traitement de référence du SAS modéré à sévère est la ventilation en PPC. Dans les formes modérées du SAS obstructif ou en cas d’intolérance à la PPC l’orthèse d’avancée mandibulaire peut être l’alternative à la PPC.
  • Dans le cas du traitement par PPC, la PSG est indiquée pour la titration initiale.

Rapport d’évaluation technologique, Place et conditions de réalisation de la polysomnographie et de la polygraphie respiratoire dans les troubles du sommeil HAS, 2012